La femme est un cri cellulaire

Dans ce spectacle drolatique qui prend aux tripes et aux zygomatiques, la gente féminine pratique l’autodérision. Elle s’examine avec verve et truculence sous divers angles de la naissance aux derniers instants. Pour se moquer d’elle-même, elle cite entre autre Desproges :

« Dépourvue d’âme la femme est dans l’incapacité de s’élever vers Dieu ; en revanche, elle est en général pourvue d’un escabeau qui lui permet de s’élever vers le plafond pour faire les carreaux »
Pierre Desproges

Et si les comédiennes utilisent des masques et invitent certains spectateurs à faire de même, ce n’est certainement pas pour se cacher en tenant de tels propos.

Durée du spectacle : 1 heure.
Espace scénique : 2X3X5

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire